La spiruline

Un élément de lutte contre la malnutrition

(Fondation Antenna Technologies)

http://www.antenna.ch/recherche/nutrition/nutrition-infantile

Selon l’OMS, ce fléau, peu visible, est impliqué dans environ 40%des onze millions de décès d’enfants de moins de cinq ans enregistrés chaque année dans les pays en développement.

Dans les pays en développement (PED), la malnutrition entraîne chez le jeune enfant de nombreuses conséquences néfastes : augmentation du risque de mortalité, diminution des défenses immunitaires, retard du développement moteur, diminution des capacités cognitives et d’apprentissage à l’école.

Diverses organisations ont fait le choix d’intervenir dans la prévention de malnutrition infantile. Cette prévention est notamment basée sur l’éducation nutritionnelle des populations, le développement et la consommation de produits cultivables localement et la mise à disposition d’aliments de complément.

C’est d’abord l’impressionnante teneur en protéines de la spiruline qui a attiré l’attention des chercheurs comme des industriels. Par la suite, nombre de propriétés particulièrement intéressantes sur le plan nutritionnel sont apparues : composition protéique équilibrée, présence de lipides essentiels rares ainsi que de nombreux minéraux et vitamines

L’intérêt de la spiruline ne se limite pas à ses vertus nutritionnelles et thérapeutiques. Sa culture in situ la rend plus accessible aux populations locales et interpelle davantage qu’un produit d’exportation, ce qui facilite son acceptation et sa consommation. Les pays peuvent s’approprier sa culture afin qu’elle s’intègre petit à petit dans les habitudes alimentaires. Par ce biais, elle devient non seulement un palliatif au problème de la malnutrition, mais un réel outil de développement.

http://www.antenna.ch/medias/Spiruline-Bilan-et-perspectives.pdf

 

http://www.sosenfants.com/actionlapany-spiruline.php

 

Article dans le journal “La Vie” du 25 Juin 2015

[grpdocs_dotnet_viewer url=”

Laisser un commentaire